Menu
Grim_tourtel_1664 copy.jpg

Des créations marquantes nées de notre savoir-faire

La conception de nos bières fait appel à tout le savoir-faire de nos maitres-brasseurs. Au travers de 3 de nos bières, Muriel Picot et Sylvie Lienhart, maitres-brasseures au sein de notre centre de développement, témoignent de la richesse de leur métier. 

1664 Blanc sans alcool

« Tout le défi de la création de la bière blanche 1664 Blanc sans alcool a été de conserver le goût unique et le caractère très rafraichissant de 1664 Blanc. Nous avons travaillé sur une base de bière sans alcool et nous avons testé différents arômes pour retrouver l’équilibre de 1664 Blanc. Nous avons pris garde au niveau de sucres, à l’amertume et à l’acidité… et après 6 mois de développement, nous avons créé cette recette unique. Elle offre toute la richesse d'une bière blanche 1664 Blanc, avec seulement 0,5% d'alcool. » explique Muriel.

Grimbergen

« Pour la bière Grimbergen, nous travaillons toujours en collaboration avec les Pères de l’Abbaye qui valident les recettes avant leur mise sur le marché. C’est la levure spécifique de Grimbergen qui donne à cette bière d’abbaye ses notes épicées et fruitées. L’élaboration de nouvelles bières demande une attention particulière pour conserver son ADN particulier et s’inspirer de l’histoire de l’abbaye. Les brassins aromatisés font par exemple référence à des fruits qui existaient sur les terres de l’abbaye au Moyen-âge. Ces brassins allient les arômes de fruits et le caractère et les saveurs issues de la levure spécifique de la bière Grimbergen. » explique Sylvie.

Tourtel Twist

« La création de Tourtel Twist a été une grande première. Notre idée était de répondre à deux tendances de consommation : maîtriser sa consommation d’alcool et accéder à des produits sans alcool plus élaborés. Pour cela nous avons cherché le meilleur assemblage de bière 0,0 alcool, de jus de fruits et d’arômes naturels. La difficulté était de trouver le bon équilibre entre les différentes saveurs afin de combiner gourmandise et rafraîchissement. Pour chaque nouvelle variante, nous devons retravailler l’équilibre sucré et acide qui correspond le plus au jus de fruit que nous mettons en œuvre.» témoigne Sylvie